L'ACAPE BURUNDI utilise une approche participative permettant à tout un chacun d’être acteur clé dans l’amélioration des conditions vitales.

Nous sommes déjà présents dans les 9 paroisses de l’archidiocèse de Gitega où nous avons créé des cellules paroissiales pour encadrer les fidèles en ce qui concerne les moyens d’adaptation et de résilience au changement climatique.

Aussi, 23 clubs scolaires et 2 clubs universitaires d’environnements ont été créés pour former de vrais gardiens de la création dès le plus bas âge.

La sensibilisation au sein de ces groupes porte le plus souvent sur la promotion des pratiques agricoles biologiques et responsables, la fabrication des engrais verts, la préservation des méthodes agricoles traditionnelles, l’innovation verte, la gestion des déchets solides, l’utilisation et l’exploitation rationnelles des ressources. Ainsi, plus de 15.000 élèves volontaires et environ 800 fidèles catholiques qui ont bénéficié de ces formations agissent dans leurs localités.

L’ACAPE Burundi envisage donc l’extension de ses activités à tout le territoire national du Burundi et si possible, à la région des grands lacs, car le changement climatique est l’enjeu le plus important de notre époque qui nécessite d’agir au niveau individuel, local, national, régional et international. Les membres de l’ACAPE Burundi sont conscients que l’interaction de la science, de la recherche, du message évangélique et du savoir traditionnel va améliorer l’élaboration des politiques visant l’adaptation et la résilience au changement climatique au Burundi.

Cependant, nous aimerions nous implanter de proche en proche pour couvrir tout le pays d’ici 2022. Nous avons commencé par l’archidiocèse de Gitega où se trouve notre siège. En 2020, nous allons concentrer nos énergies sur les diocèses de Gitega, Bubanza, Ngozi et Bujumbura, selon les moyens disponibles et selon notre plan d’implantation.