Les programmes de l'Association Catholique pour la Protection de l'Environnement au Burundi, ACAPE BURUNDI s'orientent dans (4) axes principaux.

 

1) Axe d’appui à la création des cellules paroissiales et des clubs d’environnement ;

  • Ce programme est en charge de la décentralisation des projets de l’association par la création et le renforcement des clubs, des cellules paroissiales et des clubs universitaires d’environnement.
  • Il est aussi chargé de suivre de près l’évolution de ces différents groupements. 

2) Axe d’appui à l’agriculture intégrée (entrepreneuriat agricole);

  • Comme l’économie du Burundi est plus basée sur l’Agriculture (plus de 90%) alors que le PIB reste le plus moindre, il faut repenser donc au nouveau système d’exploitation agricole les plus rentables. De ce fait, l’ACAPE Burundi voudrait proposer des pratiques culturales les plus décentes pour améliorer le statut agricole du pays.
  • Ici, les producteurs agricoles sont encadrés par des formateurs mieux placés dans ce domaine. Une bio-production doit être prônée comme moyen efficace d’améliorer le secteur agricole.
  • Il faut bien outiller les leaders locaux des connaissances et du savoir-faire leur permettant d’encadrer les petits exploitants.

3) Axe d’appui à l’encouragement des groupes les plus marginalisés dont les jeunes et les femmes ;

  • Les jeunes sont plus réceptifs et sensibles aux divers messages. Ils ont besoin de trics pour stimuler en eux la motivation. Ici, on déterminera le type de motivation en fonction de la zone d’actions.
  •  Les femmes jouent un rôle pertinent dans l’économie du pays, donc il leur faut une formation spéciale dans un tel ou tel autre domaine. Ce sont en majorité des femmes qui s’occupent des activités champêtres au Burundi, de ce fait, leur regrouper et montrer des actions éco-responsables pouvant leur générer de l’argent sera une clef de succès pour les ménages et pour le pays.

4) Axe d’appui à la sensibilisation et au renforcement des capacités ;

  •  Ce programme est le pilier de l’ACAPE Burundi. En effet, tout projet visant la protection et la conservation de l’environnement devra être précédé par l’éducation environnementale des habitants de la zone d’exécution dudit projet. On va aussi renforcer les capacités de tous les leaders locaux pour leur donner des connaissances nécessaires ;
  • Des activités en cours nécessitent d’être reconnues d’où les chargés de ce programme doivent être actifs sur les réseaux sociaux dont le site web fonctionnel… ;
  • Organisations des émissions radiodiffusées ;
  • Développer le partenariat avec les organisations étatiques.

5) Axe de planification et d’appui aux projets ;

  •  Il est chargé d’appuyer techniquement et matériellement les meilleurs projets de l’ACAPE Burundi et ceux des groupes ou clubs d’environnement ;
  •  Nous désirons encourager les chrétiens à agir dans leurs paroisses, leurs écoles et dans leurs mouvements en développant des pratiques appropriées consistant à conserver les ressources naturelles ;
  • Etudier le fond et la forme des projets proposés et leur faisabilité technique ou financière ;
  •  Suivre de près l’exécution des projets et lier les efforts (par exemple étudier la possibilité d’étendre un projet jugé très rentable et plus fiable.

6) Axe d’appui à la recherche scientifique.

  •  Ce programme est subordonné au précédent axe. Tous les projets d’innovation scientifique sont spécifiquement traités par ce programme. Les composants de cet axe ont le droit d’approuver ou non les données issues des recherches avant leur publication afin de servir dans la vie pratique;
  • Ceux intéressés par la recherche ou les stages s’adressent aux responsables de ce programme. Nous voulons contribuer beaucoup dans la mise en pratique des objectifs du Développement Durable ou ODD contenus dans l’Agenda 21