1.       Profil des « Gardiens de la Création »

Recrutés au sein des partenaires signataires ou pas, les « gardiens de la création » sont motivés avant tout par la volonté de servir, en étant d’abord les communicateurs et ambassadeurs de Laudato Si’ dans leurs communautés respectives. Ils sont des volontaires prêts à offrir les fruits de leurs talents, de leurs compétences et de leur créativité et à assumer leurs responsabilités.

Comme l’ont reconnu les Pères synodaux, parmi les jeunes, « il y a une sensibilité forte et généralisée aux thèmes écologiques et à la durabilité, que l’encyclique Laudato Si' a galvanisée ». Plus important encore, cette sensibilité se traduit par un appel aux classes dirigeantes pour qu’elles agissent parce que « les jeunes exigent le changement » (LS 13). C’est pourquoi nous encourageons les jeunes d’abord à rejoindre ce programme.

Ils forment un mouvement dynamique qui s’élève à travers le pays pour exhorter la génération au pouvoir à prendre plus au sérieux le changement climatique et la crise écologique en faisant respecter les normes et les conventions ratifiées par l’Etat pour promouvoir la bonne gouvernance environnementale. Leurs animateurs seront outillés sur certains articles des législations nationales en matière de protection de l’environnement comme par exemple :

·         L’article 60 du Code Minier du Burundi stipulant que l'exploitation rationnelle des ressources minières implique notamment la protection des gisements contre la dégradation et les pertes ainsi qu’une bonne gestion des rejets d'exploitation.

·         Article 29 : « La préservation des sols contre l'érosion est un devoir écologique national et individuel. Les mesures à prendre pour atteindre cet objectif peuvent être déclarées d'utilité publique et s'imposer à tout exploitant minier ou occupant foncier ».

·         Respecter le code de l’eau du 22 mars 2013 dans son article 5 stipulant les zones tampons à respecter (150 de largeur pour le lac Tanganyika et 25 m pour les rivières traversant la ville de Bujumbura).

·         Rappeler l’importance de réaliser l’Etude d’Impact Environnemental (EIE) pour les projets de développement dits de grande envergure.


2.                   Comment agissent-ils ?

Les « Gardiens de la création » agissent au service de la communauté dans un souci d’acquérir des expériences pragmatiques et non la recherche d’emplois. Leur intégration suit une pyramide d’engagement suivant :

·         Abonnés sur les réseaux sociaux : Ceux-ci s’engagent à relayer tout message relatif à la protection de l’environnement posté sur les médias de la campagne Laudato Si’.

·         Adhérents : Ces gardiens de la création prennent un engagement écrit. Ils sont prêts à agir individuellement ou collectivement dans les initiatives environnementales.

·         Gérants : Ceux-ci prennent l’engagement de gérer les cercles ou clubs Laudato Si’ dans leur collectivité respective.

·         Dirigeants : Ils font partie du comité de coordination soit au niveau paroissial, régional, diocésain ou national. Ils peuvent être des leaders d’autres organisations travaillant en partenariat avec la plateforme de la Campagne.

NB : Pour les 200 « Gardiens de la création » participant au lancement, ils sont considérés comme des dirigeants car notre idéal est qu’ils soient capables de :

·         Restituer le message au niveau de leurs groupes, associations, clubs ou cercles là où ils existent ;

·         Créer et encadrer les activités des Cercles Laudato Si et des Clubs Laudato Si se trouvant dans les écoles en tant que personnes-ressources ;

·         Continuer à collaborer avec la plateforme de la campagne pour l’atteinte de ses objectifs.